Notre champion de France niçois de judo Luca Otmane a fait des adieux émouvants à l’Olympic Judo Nice.
Son kimono ne portera plus l’inscription de l’OJNice, mais son cœur si.
C’est une figure du sport local niçois qui fait ses valises en direction du club francilien du PSG Judo.

Luca Otmane, pensionnaire de l’Olympic Judo Nice, depuis ses 4 ans, champion de France 2018 et vice – champion de France 2017 et 2019 dans la catégorie – 73 kg, a décidé de quitter sa région natale pour des raisons sportives.
Celui qui a débuté le judo dans la section de Fabron ne sera plus licencié au club niçois pour la saison à venir.
Notre jeune athlète niçois a choisi de partir pour le club du décuple champion du monde Teddy Riner, le PSG Judo dans la région parisienne.
Un crève-cœur nécessaire pour celui qui ne cache pas ses ambitions aussi élevées que légitimes.

Passer un cap à l’international.

« À long terme, une participation aux Jeux Olympiques 2024 à Paris est mon objectif premier bien sûr. »
« Pour y arriver, je dois prendre le leadership de la catégorie des moins de 73 kg à partir de 2021 afin d’obtenir des sélections pour les championnats d’Europe et du monde », justifie-t-il. « Il faudra que je fasse quelques résultats en Open Continental pour grappiller des points au classement mondial. »
Le niçois pourrait passer numéro un de sa catégorie après les Jeux de Tokyo 2021. Avec de telles aspirations, il devrait passer un cap.
« J’étais au bout de ce que je pouvais pour mon club et les appels du PSG Judo pour passer un nouveau palier dans ma carrière sportive m’ont convaincu pour quitter ma ville et mon club de toujours entraîné par mon père Mohamed Otmane”.
Avec le PSG Judo Luca Otmane trouve un club professionnel avec des moyens financiers plus importants, un club « un cran au-dessus ».
« Il me fallait un club qui me sorte davantage sur des compétitions européennes et sur des opens continentaux. Malheureusement l’OJNice n’est pas assez aidé pour subvenir à mes besoins sportifs. »


Un au revoir avec la manière.


Annoncer son départ à ceux qui l’entoure depuis des années, à un club qui l’a propulsé au plus haut niveau, n’a pas été facile. Il a décidé de le faire lors d’un entrainement pendant les vacances de la Toussaint destiné aux jeunes niçois organisé par son club au Dojo du Mercantour.
 « J’ai voulu leur dire au revoir même si je craignais un peu la réaction de mes entraîneurs mais ils ont très bien compris. Je suis content que cela se passe comme ça, ils savaient qu’un de ses jours je devrais partir. »


Le niçois avait pourtant repoussé l’échéance.


“Des clubs m’ont approché durant les deux dernières années. J’étais réticent à l’idée de quitter l’OJNice car je n’en avais pas besoin. Pendant des années, la ville de Nice m’a permis de pouvoir m’épanouir dans mon sport au plus haut niveau en participant notamment à différents championnats d’Europe et du Monde dans les catégories cadets, juniors et seniors. Sans cette aide au quotidien de la ville de Nice, je n’aurai probablement jamais atteint mon niveau actuel”.

Place aux nouveaux talents niçois de l’OJNice.

Désormais externe de l’institut national du sport, il doit trouver un logement, ce qui représente des frais supplémentaires. « Il fallait une structure qui m’aide financièrement et l’OJNice ne dispose pas des subventions suffisantes pour me dédommager. »
Mais son départ, Luca le voit aussi comme une opportunité pour le club. Les moyens qui lui étaient attribués pourront être transférés vers des espoirs du club qui, comme lui, vont avoir besoin de soutien dans leur début de carrière.
« Il y a une grande quantité de jeunes judokas niçois dans notre école de judo. Ce serait bien que le staff utilisent ce budget-là pour eux. Qu’ils aient la chance d’avoir une partie de ce que j’ai eu. »
Il pense probablement à Jhied M’Handi du quartier des Liserons ou encore Amin Harrou et à Lila Mazzarino, issus du quartier de la Vallière qui enchaînent tous les deux les bons résultats depuis 2 ans. Cette dernière ayant les capacités de rejoindre les meilleures judokates nationales dans les années à venir.
« C’est une page qui se tourne mais ce n’est pas la fin de mon histoire avec l’OJNice.», souligne Luca Otmane.
« Je reviendrais », promet-il, « pour donner mes conseils aux plus jeunes comme je le faisais déjà au cours de stage.
Quoi qu’il arrive, cela restera mon club. Je serai toujours le bienvenu. »

Il pourrait refouler les tatamis niçois quand sa carrière de haut niveau sera terminée. « Certainement même. » Avec une médaille olympique ou mondiale autour du cou ?